Bilan sur l’année 2017-2018


Nous approchons bientôt de la date de la prochaine Assemblée Générale… et c’est l’heure pour nous, Conseil Syndical, de faire un premier bilan des choses qui se sont passées au sein de notre copropriété et dans lesquels, le Conseil Syndical a été actif.

Tout d’abord, un peu comme tous les ans, nous avons été rencontrer le syndic à la fin du mois de juin pour faire un point sur les différents sujets qui nous occupent. C’est ainsi que plusieurs choses ont pu se débloquer…

Coffret électrique du jardin

Horaires d’allumage des lampadaires

Arrosage du jardin

Relevé des compteurs calorifiques

Panne des ascenseurs du bâtiment 1

Travaux de couvertines & ravalement

Constructions non autorisées

Toit végétalisé

Porte de parking

Locaux poubelles

Depuis presque 1 an, nous réclamions l’installation d’un voyant sur le coffret électrique des pompes de relevage situé près de la cheminée, dans le jardin. Après un devis démentiel de 650€ pour un “simple” voyant, un devis à moins de 200€ nous a été proposé. L’idée de se voyant est de nous permettre de voir si les pompes fonctionnent ou pas et surtout, si le coffret est bien sous tension : en 2015 nous avons eu plusieurs inondations dans le parking suite à la perte d’alimentation électrique sur ce coffret. Maintenant, il y a 2 voyants dessus :
  • Voyant vert : permet de savoir si le coffret est bien sous tension; cela nous assure que les pompes de relevage sont bien alimentée
  • Voyant rouge : permet de savoir si les pompes sont en défaut ou pas.
En somme, si le vert est allumé et que le rouge reste éteint, tout va bien !!!

Coffret électrique jardin avec voyant vert

Nous avions également noté depuis plusieurs mois, que les lampadaires extérieurs venaient à s’allumer à des horaires qui ne convenaient pas ou plus; ils s’allumaient par exemple en juin, à 18h00 alors que le soleil se couchait à plus de 22h… L’horloge qui gérait cela ne semblait plus fonctionner. Nous avons donc demandé un devis. Celui-ci proposait de remplacer les horloges actuelles par de nouvelles; cout : 400€ par horloges (NB: nous en avons 2). Au final, après avoir récupéré la documentation des horloges sur Internet, nous avons réussi à les reprogrammer en fonction de l’heure du couché et du levé du soleil. View Fullscreen
L’été aura été chaud et les plantes ont énormément souffert : il était temps d’installer un tuyau d’arrosage dans le jardin et de changer le robinet qui fuyait. Tout cela a été réalisé par le Conseil Syndical en début de mois d’août. Le robinet n’est toutefois pas accessible aux enfants afin qu’ils ne s’amusent pas avec l’eau : il faut une clé à molette pour tourner la vanne pour permettre l’arrosage.  

Tuyau arrosage dans le jardin

Le syndic nous a alerté à la fin du mois d’août, qu’il notait dans les relevés de compteur calorifique de certains appartements, une anomalie. Après enquête par le Conseil Syndical, il semblerait que la société ISTRA qui réalise ces relevés (NdR: et avec qui nous sommes engagé encore pendant 6 ans à minima) ne soit pas aussi clair que cela : en effet, sur le relevé de cette société, certains compteurs ont été inversés avec d’autres voisins, certains chiffres semblent “irréaliste”… Nous avons donc demandé au Syndic de revoir avec ISTRA la relève de l’ensemble de nos compteurs calorifique. Quand au problème initial qui nous avait été proposé de regardé, il s’agissait d’une dizaine de compteur qui ne bougeait pas depuis plusieurs années : en fait, il s’agit de personnes qui n’ouvrent jamais leur radiateur, y compris en hiver… certainement chauffés par leurs voisins !   L’été 2018 a été aussi un moment difficile pour les personnes habitant au 6 Bd de la gare (Hall A & B) : 2 ascenseurs ont été noyés suite aux pluies torrentielles qui se sont abattues le 12 juin dernier. Suite à cela, il a fallut contacter l’assurance qui a missionné un expert… ce dernier ne pouvant pas passer avant le 18 juillet, nous avons alors acté avec la Ste IREA (qui entretient nos ascenseurs) de commander les pièces défectueuses avant l’avis de l’expert – sachant qu’il fallait 21 jours ouvrés pour recevoir ces pièces. La commande a été passée au tout début du mois de juillet, une fois que les fonds d’ascenseurs aient été vidés. Les pièces auraient du arriver vers le 23/24 juillet, mais une erreur dans la commande à fait que la réparation a du se faire attendre 1 semaine de plus. Au final, les ascenseurs ont refonctionné le 3 août.   2018 a également été l’année ou les travaux de couvertines et de ravalement ont été réalisés.

Travaux de ravalement du bâtiment 1 : coté cours

Travaux de ravalement du bâtiment 1 : coté rue

Fin du ravalement de la façade du bâtiment 1

Initialement prévu au printemps 2017, ces travaux n’ont finalement commencés qu’à la fin du mois de septembre 2017. Plusieurs éléments ont fait que le chantier a pris du retard, dont le dépôt de bilan de 2 sociétés de sous traitance dans le pliage des tôles et une période d’intempérie non prévu initialement (vu que les travaux ont finalement commencé qu’à l’automne et non au printemps).

Couvertine : plan de changement

La société en charge des principaux travaux (Ste ARASE) et l’architecte devant suivre ces travaux (Cabinet TRICARD) n’ont pas été non plus à la hauteur : d’une part, l’architecte a été changé au début du chantier au profit de Mr Tricard lui même, à notre demande et celle du Syndic, car non à la hauteur de la charge et un manque de clarté vis à vis des choses à faire sur ce chantier… et d’autre part, la société ARASE n’a pas su non plus mettre suffisamment de moyens pour avancer plus rapidement.

Panneau solaire cassé suite à la tempête et les morceaux de couvertine non fixés

D’ailleurs, la Ste ARASE n’a pas su non plus être vigilent aux avertissements que le Syndic et le Conseil Syndical avaient pu émettre : ainsi, lors de la réunion de chantier du 19 décembre 2017, nous avions émis un avertissement quant aux risques de démontage trop rapide de certains éléments sans même qu’ils soient mis en sécurité. ARASE n’ayant pas entendu nos avertissements, nous nous sommes retrouvé avec 2 panneaux solaire cassés suite à la tempête du 5 janvier 2018, des morceaux de couvertine s’ayant envolés et projetés sur les panneaux. ARASE s’est alors engagé à prendre en charge le coût du changement des panneaux.

Couvertine : le nouveau socle fait son apparition…

Couvertine refixée entre elles avec de l’adhésif… qui ne suffira pas !

couvertine : dépose des barrières sur les toits pour permettre la dépose des couvertines

Couvertine : malfaçon à la construction sur la pose de la barrière de toit située au dessus de l’ascenseur du Bâtiment 1 : la barrière était tenue par de la simple colle !!!

Contrairement à ce qui était prévu, Mr Heurtevent (Cabinet ImmoMax) est venu chaque semaine animer une réunion de chantier afin que ce dernier puisse évoluer le plus rapidement possible. Grace à lui, nous avons ainsi pu éviter certaines choses (malfaçons, finitions mal faites, etc…) qui auraient pu être mal réalisée et surtout, il a su mobiliser l’ensemble des intervenants, y compris l’architecte qui devait réaliser normalement cette animation !!! Enfin, à ce jour, quasiment toutes les réserves émises par le Conseil Syndical & ImmoMax ont été levées sur les travaux de ravalement (le 30 novembre 2018) ainsi que ceux liés au changement des couvertines. Seules une réserve portant sur le capotage d’une partie des tuyaux d’aération sur le bâtiment 1 ainsi que la méthode de fixation de la nouvelle barrière de toit située au dessus de l’ascenseur du bâtiment 1 n’ont pas encore été réellement levé… La lettre de l’architecte en charge du suivit ne nous est pas encore parvenu (ainsi qu’au Syndic) pour nous notifier de cette nouvelle levée de réserve (3 décembre 2018).
Lors des visites faites durant ces travaux, nous avons également pu (re)découvrir un certain nombre de constructions non autorisées sur les parties communes, essentiellement sur des terrasses ou des cabanes, trampoline et poulailler ont pu être construit sans autorisations. Certains ont également construit durant l’été des piscines sur leur terrasse; souvent situé au 3eme, 4eme ou 5eme étage, elles ont à chaque fois inondés les balcons ou jardins des personnes vivant en contre bas. Le Conseil Syndical rappel donc que ces types d’installation ne sont pas autorisés comme cela est stipulé dans le règlement intérieur. Nous avons demandé au Syndic d’adresser un courrier à chaque personne ayant une installation non autorisée. Cela a été fait durant le mois d’août 2018, mais aucunes mesures n’ont été prises pour ceux qui n’ont pas respecté la demande de démontage. Ce point sera certainement évoqué lors de l’AG. L’un des constats également fait durant nos visites sur les toits lors du chantier, fut de redécouvrir la notion de toit végétalisé. Normalement, un contrat a été passé avec une société en charge de faire en sorte que le toit reste végétalisé… vert en somme ! Au final, c’est un toit désertique que nous avons trouvé ou retrouvé car ce constat avait déjà été fait à la fin de l’année 2017 puis à nouveau en juin 2018. Nous avons demandé au Syndic de voir avec la société en charge de cet entretient, pourquoi rien n’avait été fait cette année. Nous attendons toujours la réponse…   L’entrée du parking n’a pas été de tout repos non plus en 2017/2018 : nous avions commencé par un “arrachement” de la porte durant le mois de décembre 2017, provoquant un arrêt de la porte durant une vingtaine de jours. Puis vers le 15 janvier, la porte s’est mise à ne plus fonctionner… ou de façon aléatoire. FERMATIC, la société en charge de l’entretien est venu 3 jours plus tard faire un premier constat : le moteur de la porte serait hors service et il faudrait le changer… Sauf que durant le laps de temps ou nous attendions le devis pour changement de moteur, celui-ci s’est remis à fonctionner… plusieurs fois de suite, mettant le doute sur la véracité du diagnostique du technicien FERMATIC. Après avoir consulté plusieurs installateurs, soit pour reprendre l’entretien de la porte, soit pour en changer, le doute s’était installé de plus en plus sur ce qui devait être réellement fait pour que notre porte refonctionne. Nous avions même imaginé devoir faire une AG extraordinaire afin qu’un choix soit fait par l’assemblée… Au final, après déplacement d’un responsable de la Ste FERMATIC, une solution a été trouvée et un engagement avait été proposé. FERMATIC a fini par faire refonctionner la porte… et devait nous apporter la preuve de la conformité de la mise en place de la porte (NdR : c’est cette société qui a installé la porte à la construction de l’immeuble). Aux dernières nouvelles, nous attendions encore l’attestation de conformité de FERMATIC.   Le plan d’évacuation situé à l’entrée du garage gondolait de plus en plus depuis la fin de l’année 2017. FPIncendie nous avait proposé de le changer “gratuitement”, mais après plus de 6 mois sans nouvelles de sa part, nous avons décidé de le faire changer en payant une prestation afin d’être en conformité avec le niveau de sécurité qui nous est imposé. Les poubelles sont sorties 2 à 3 fois par semaines et sont soumises à de nombreuses “maltraitances” de la part de la société qui collecte les ordures. De ce fait, quelques conteneurs se sont cassés. Le Conseil Syndical a donc contacté les services du Grand Paris Est Francilien afin de faire changer ces poubelles cassées; elles ont toutes été changées durant le mois de juillet 2018

Poubelle cassée

C’est aussi l’occasion pour nous, Conseil Syndical, de rappeler que le local poubelle n’est pas un local ou l’on vient stocker ses encombrants !!! La femme de ménage n’est normalement pas en charge de les sortir. Nous rappelons donc que si vous avez des encombrants, vous devez les sortir vous même le jour du passage de la collecte des encombrants (2 fois par mois dans notre rue). Faites le uniquement ces jours prévu : si vous deviez le faire en avance en mettant vos anciens meubles ou déchet au coin de la pergolla, la mairie pourrait nous verbaliser pour dépôt d’encombrant sur la voie. Le procès verbal est alors imputé aux charges de la copro, tant pour les propriétaires que pour les locataires.

Toits de la résidence CONNEXION (bâtiment 2)