Voitures & pollution en IdF

A partir du 15 janvier, les automobilistes et motards qui s’aventureront dans Paris intra-muros sans vignette Crit’Air, risqueront des amendes de troisième et quatrième classe, soit 68 € ou 135€.

On ne rigole plus cette fois sur Paris et bientôt, dans plusieurs autres villes de France. La loi sur l’environnement met en place un système de vignette pour identifier les véhicules les plus polluant et qui peuvent être interdit à certains moments ou définitivement, dans certains quartiers ou sur une ville tout entière !

Paris est la première ville a adopter les ZCR (Zone à Circulation Restreinte) et à imposer l’acquisition d’une vignette, baptisée Certificat Qualité de l’Air (CQA) Crit’air.

Cette vignette est disponible sur un site spécialisé du gouvernement : cliquez ici pour accéder au site

Une contribution d’un peu plus de 4€ vous sera demandé pour traiter votre demande et vous envoyer la fameuse vignette. On vous demandera quelques informations sur votre véhicule ainsi que le numéro de votre carte grise : il vaut mieux donc l’avoir quand vous remplissez cette demande !!!

Tous les véhicules motorisés sont concernés : un rappel sur le type de vignette qui sera délivré est disponible au sein d’un document édité par le Ministère de l’environnement.

 

Les zones à circulation restreinte (ZCR) :de quoi parle-t-on ?

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte offre la possibilité aux collectivités qui le souhaitent de mettre en place des zones à circulation restreinte (ZCR) pour les véhicules les plus polluants, sur tout ou partie de leur territoire, afin de protéger la santé des populations dans les zones soumises régulièrement à la pollution atmosphérique. Une ZCR est créée par un arrêté local. Celui-ci doit être justifié par une étude environnementale permettant de faire un état des lieux et d’évaluer la réduction attendue des émissions de polluants. Il est soumis pour avis aux autorités organisatrices de la mobilité dans les zones concernées et leurs abords, aux conseils municipaux des communes limitrophes, aux gestionnaires de voirie, ainsi qu’aux chambres consulaires concernées.

En Europe il existe plus de 200 « low emission zones » De nombreuses villes allemandes ont, depuis 2008, introduit des zones à circulation restreinte (53 à ce jour), accessibles pour la plupart d’entre aux véhicules avec vignette.

 

La zone à faibles émissions du Grand Londres couvre la totalité de la métropole britannique sur plus de 1500 km2.