Fibre Optique : l’Ultra Haut Débit à porté de prise…


Introduction

Les technologies & historique

Les intervenants

Les opérateurs

Le matériel chez le client

Mais à quoi ça sert ???

Références

 

Introduction

La société SFR a contacté notre syndic au mois de mai 2016 pour savoir s’il était possible d’installer la fibre optique au sein de notre copropriété; suite à la décision qui avait été prise lors de l’AG 2015, le Conseil Syndical a été chargé de négocier et d’aider cette société dans l’élaboration du passage des nouveaux câbles dans les bâtiments.

Alors que tout le monde ne parle que de la « Fibre Optique » et que la guerre fait rage entre les opérateurs, il est temps d’expliquer ce qu’est la « Fibre Optique » et d’apporter quelques éclaircissement sur son déploiement : rappels sur les technologies, les différents intervenants, les opérateurs qui en commercialise, le matériel devant être installé et ce que peut apporter une telle technologie aujourd’hui.

Les technologies & historique

La fibre a commencé à être commercialisée en 2006 par Free et Orange, chacun apportant sa technologie et proposant son mode d’accès. Depuis l’ARCEP est passé par là et les 4 opérateurs français se sont (presque) accordés sur une technologie et ont du surtout s’accorder à pouvoir proposer les services des autres sur leur propre réseau fibre !

Aujourd’hui, l’ARCEP identifie 4 types de zones :

  • Dense (Ex: des villes comme Paris, Neuilly sur Seine, etc…)
  • Moyennement ou moins dense (Ex: Boissy-Saint-Léger à été reclassé en zone moyennement dense en 2013)
  • Poche de basse densité (Petits immeuble dont nombre inférieur à 12 logements)
  • Hors poche de basse densité (Petites ville de province ou ville avec de nombreuses maisons individuelles)

En parallèle de cela, les deux plus gros opérateurs français (Orange & SFR) ont décidés dès 2011 de se partager le déploiement de la Fibre Optique sur les zones denses et moyennement dense. A l’origine Boissy-Saint-Léger aurait du être fibré dès 2012, mais les gros problèmes financiers de la société SFR ont mis un gros frein au lancement de cette technologie sur notre commune. SFR ayant retrouvé une meilleur santé, cette dernière a repris les déploiements et souhaite même participer plus activement au fibrage des villes.

Les projets de déploiement de la fibre optique en octobre 2016 sur Boissy-Saint-Léger

Plusieurs technologies existent dans la mise en place d’un réseau Ultra Haut Débit (supérieur à 30 Mb/s). Toutes possèdent une racine commune « FTTx » pour parler de « FTTH » (Fiber To The Home), « FTTB » (Fiber To The Bulding), « FTTLA » (Fiber To The Last Amplifier), etc… C’est principalement le FTTH qui a été choisi en France (sauf pour Numéricable – voir plus bas).

2 de ces technologies sont principalement utilisées en France :

  • FTTH

    Le FTTH est la technologie qui permet d’acheminer les plus gros débits ascendant et descendant vers l’utilisateur. Cette technologie repose sur 2 méthodes d’infrastructure:

    • GPON

      Le GPON est la norme utilisée par Bouygues, Orange et SFR. Son fonctionnement repose sur la division d’une fibre à chaque point de coupure. En général, une fibre partant d’un central téléphonique, sera divisé 8 fois.
      Son avantage, pour les opérateurs est de pouvoir déployer un nouveau réseau sans gros surcout important par rapport à la technologie P2P; le client de son coté, ne verra pour autant aucune latence ou réduction de son débit car les signaux lumineux acheminant les données peuvent être multipliés dans ce type d’infrastructure.

      Détail de la technologie GPON sur FTTH (source Wikipédia)

    • P2P

      Le P2P (« Point To Point » et à ne pas confondre avec le « Pear To Pear » 😉 ) est une architecture qui apporte une fibre véritablement de bout en bout, du central téléphonique à la prise du client.
      Cela a pour avantage pour le client d’avoir véritablement le débit envoyé par l’opérateur à l’entré de la fibre sur sa prise, mais possède comme inconvénient pour l’opérateur, de devoir déployer de plus gros câbles avec des couts plus important pour réaliser ce type d’opération.

      L’opérateur Iliad (Free Telecom) utilise ce type d’infrastructure dans son déploiement FTTH lorsqu’il est maitre d’œuvre sur l’ensemble du parcours.

      Détail de la technologie P2P sur FTTH (source Wikipédia)

  • FTTB

    Ce type d’accès apporte réellement une fibre optique en bas d’immeuble, dans un ou plusieurs boitiers, mais elle s’arrête au niveau de ces boitiers.
    Pour pouvoir apporter ses services, l’opérateur doit alors utiliser un autre moyen pour entrer dans les foyers. En général, il utilisera le câble coaxial des antennes qui entre chez les particuliers (Ex: cas de Numéricable en France) ou un système de CPL (ou de VDSL) via le câble téléphonique qui entre également chez le client (Ex: utilisé sur certains clients en Allemagne)
    Ce type d’architecture divise véritablement les débits apportés en pied d’immeuble et cela s’en ressent lors des pointes de connexion.

    Pour essayer de contrer ce phénomène, plusieurs « protocoles » existent pour essayer d’atténuer ces problèmes, dont la norme DOCSIS. La technologie DOCSIS est utilisée par Numéricable sur ses clients.

    Lorsque le câble d’antenne est utilisé, le réseau antenne est alors coupé de l’immeuble pour le client, le privant du service antenne lorsqu’il résilie son abonnement auprès de cet opérateur.

    Numéricable a utilisé et utilise encore en 2017 les câbles d’antennes pour faire entrer son réseau chez ses clients.

    L’un des avantages (pour le client), c’est qu’il n’y a pas de câble supplémentaire qui passe dans son habitation; mais le principal inconvénient de ce système, réside dans ces câbles coaxiaux eux même qui ne savent pas proposer de communications symétriques pour l’accès à Internet (on reçoit plus vite que l’on ne peut émettre), mais pire encore, on peut y noter généralement de grosses latences (NdR: c’est l’un des gros reproche que les joueurs « en ligne » font lorsqu’ils utilisent ce type de réseau).

    Le plus gros problème d’infrastructure est le faible débit remontant qu’il impose, faisant de ce réseau un réseau « Haut Débit« , mais pas un réseau « Ultra Haut Débit » : les opérateurs Free et Orange ont d’ailleurs gagné un procès contre Numéricable pour publicité mensongère à cause de ce « détail » technique…

    Même si la technologie DOCSIS a pu permettre à Numéricable d’offrir des débits important, elle reste toutefois limité et ne permet pas de proposer des débit au delà de 5 à 10 Mb/s en remonté vers Internet (malgré ses avancés [de version]).

Les intervenants

L’installation des réseaux en fibre optique sont depuis 2010 réglementés par l’ARCEP.

L’ensemble des opérateurs doivent donc respecter ces normes édictés par le régulateur. L’ARCEP a ainsi défini plusieurs types d’agglomération pouvant être fibrés (voir plus haut); toutefois, à titre d’exemple, les méthodes de raccordement dans les régions très faiblement habitées (campagne), n’ont toujours pas été définies en 2016 et pour contrecarré cette position, certaines régions et départements ont pris le parti de monter leur propre réseau fibre optique afin d’apporter Internet à Très Haut Débit à leurs résidants.
Malheureusement, sur ces réseaux « hors grands opérateurs nationaux« , seul l’apport d’un service « Internet Ultra Haut Débit » est généralement proposé.

L’ARCEP a défini qu’un opérateur qui signait une convention avec une copropriété en vu d’apporter l’Ultra Haut Débit doit avoir mis en place le nouveau réseau avant les 6 mois qui suivent la signature du contrat; dans le cas contraire, la convention peut être remise en cause par la copropriété et celle-ci peut alors signer avec un autre opérateur si elle le désire. De nombreuses copropriétés qui avaient signées avec l’opérateur Iliad (Free) à la fin des années 2000 ont ainsi pu se diriger vers d’autres opérateurs (Orange & SFR principalement) ayant plus de moyens pour leur apporter ce nouveau réseau,

Afin de faciliter la concurrence, l’ARCEP demande également aux opérateurs qui viennent à fibrer un immeuble, d’installer un boitier de répartition (NdR: appelé aussi « PRO », « PRI » ou « PM » [Point de Mutualisation]) généralement situé au sous-sol (dans le cas des zones dites « denses » ou « moyennement dense« ).

pro_prijpg

Un PRO sur une petite copropriété: 2 bloc servent à raccorder les appartements alors que les 2 autres blocs sont dédiés à l’arrivée des fibre de 2 opérateurs (ici: Orange & Free)

Mais ce type de boitier peut également être installé dans la rue (dans le cas ou la zone est dite « moins dense »)

Un boitier de raccordement fibre optique mutualisé

Si un client souhaite changer d’opérateur Fibre, un technicien interviendra alors sur ce boitier pour déplacer la « jarretière » du client vers la fibre de son nouvel opérateur (NdR: on réalise un brassage des câbles pour connecter un appartement au bon opérateur) lorsque la prise optique ne contient qu’une seule fibre/sortie.

Dans chaque appartement, une réglette optique appelé « PTO » [Prise Terminal Optique] est installé avec 1 à 4 connecteurs, chacun dédié à recevoir une connexion Fibre d’un opérateur : un client peut ainsi avoir plusieurs opérateurs Fibre en même temps si la prise possède donc plus d’une entrée et… sous condition qu’il y ait aussi plusieurs opérateurs disponible dans son immeuble !

pto_fermepto_ouvert

Les opérateurs

Les 4 plus gros opérateurs se partagent le marché du Haut et de l’Ultra Haut Débit en France; on compte toutefois quelques opérateurs alternatifs.

  • Bouygue TELECOM

    Bouygue TELECOM est le dernier des grands opérateurs nationaux à s’être mis à « l’Ultra Haut Débit » (la « Fibre »). Son réseau est assez peu étendu aujourd’hui et les problèmes financier de cet opérateur ont ralenti son développement sur ce type de réseau. Le réseau FTTH qu’il est déploie est de type GPON. Pour proposer ses service, il s’appuie aussi sur les réseaux de ses concurrents, principalement Orange & Numéricâble.

    Souscrire à une offre Ultra Haut Débit chez cet opérateur

  • Free / Iliad

    Free a été l’un des premiers grands opérateurs à avoir officialisé la commercialisation d’un réseau Ultra Haut Débit avec Orange. Le réseau FTTH que cet opérateur déploie est de type P2P; il est le seul opérateur à déployer ce type de réseau en France.

    Le nombre d’immeuble raccordé par cet opérateur est toutefois assez faible du fait des faibles moyens (humain et financier) qu’il dispose pour déployer ce nouveau réseau.

    Souscrire à une offre Ultra Haut Débit chez cet opérateur

  • Orange

    Orange est l’opérateur historique en France et est également l’opérateur qui propose le plus grand nombre de prises optiques raccordables; sa part de marché représente environ 2/3 des prises optiques installées en France en 2016. Le type de réseau FTTH que propose cet opérateur est de type GPON.

    Orange a été privilégié pour déployer le FTTH sur le Val de Marne depuis juin 2015 suite aux problèmes rencontrés par SFR (qui avait toutefois conclu un accord avec le département pour fibrer les communes du Val de Marne). Seules quelques communes seront encore câblés par SFR suite à un accord entre les parties. Boissy-Saint-Léger fait parti des communes qui sont fibrés par SFR.

    Souscrire à une offre Ultra Haut Débit chez cet opérateur

  • SFR / Numéricable

    SFR est le deuxième opérateur de télécommunication en France; suite à des problèmes financiers en 2013/2014, cet opérateur s’est fait racheté par un de ses concurrents, la société « Altice – Numéricable ».

    SFR a commencé par déployer des réseaux Ultra Haut Débit sur le même modèle que ses concurrents Bouygue et Orange en utilisant la technologie GPON. Les nouveaux réseaux déployés le sont via cette technologie.

    Numéricable utilise quant à elle, une technologie dite « FTTB » ou « FTTLA » (qui est plus exacte !). Cette société apporte une fibre optique en bas de l’immeuble puis la raccorde à un boitier diviseur sur lequel plusieurs câbles coaxiaux sont connectés.
    Les câbles coaxiaux utilisés par Numéricable sont ceux qui sont mis en place pour raccorder un appartement au réseau antenne de l’immeuble : en décrochant le câble coaxial du réseau antenne pour le mettre sur son réseau fibre, Numéricable est alors obligé d’envoyer des signaux supplémentaires afin d’apporter le service TV (obligatoire en France) en parallèle des signaux dédiés à son modem Internet.

    A noter que la marque « Numéricable » est remplacée par « SFR Câble » depuis 2016.

    Souscrire à une offre Ultra Haut Débit chez cet opérateur

  • Les opérateurs alternatif & locaux

    Outre les opérateurs qui se sont créés dans les différentes régions françaises pour apporter l’Ultra Haut Débit, quelques petits opérateurs dans des zones denses non raccordés ont pu se développer avec le soutien des villes, des départements ou des régions.

    On compte ainsi par exemple la société K-Net sur Limeil Brévanne : cette société utilise le réseau créé par la commune (Opale Telecom). Les services disponible sont assez pauvre : seul l’internet est proposé et les grand opérateurs nationaux qui savent proposer en parallèle de la téléphonie et des chaines de télévision, ne semblent pas intéressés actuellement pour se raccorder sur le réseau de la ville.

  • Ce qui, au départ, pouvait être une chance pour les habitants de la ville, s’est finalement retourné contre eux : la ville possédant déjà l’Ultra Haut Débit, les grands opérateurs préfèrent fibrer d’autres villes en attente; elles auront de fait, accès à la concurrence (obligation – voir plus haut) et à tous les services habituellement proposés par ces opérateurs.

Le matériel chez le client

Quelque soit l’opérateur (sauf pour Numéricable & Illiad), on trouvera 3 à 4 types de boitier chez un client:

  • La prise optique
  • Le modem optique (également appelé « ONT »)
  • La « Box » opérateur
  • Le(s) décodeur(s) TV

La prise Optique

L’ONT – Modem Optique (optionnel en fonction des opérateurs : Free l’intègre dans son modem-routeur Révolution par exemple)

Le routeur (la « Box ») et le(s) décodeur(s) TV

 

Exemple d’installation dans un placard technique électrique (matériel Orange)

tableau-electrique_ont_box

…mais ça pourrait aussi ressembler à cela 😉

fouilli_cable

Exemple de matériel mis en place par Orange en 2016 pour apporter un service complet : ONT, routeur « LiveBox » et décodeur TV « Player-TV)

ont_livebox_decodeurtv

Mais à quoi ça sert ???

En 1999, lorsque l’ADSL à fait son apparition, on se posait déjà cette question !

Dans la tête des opérateurs par contre, on savait déjà ce qu’on allait bien pouvoir proposer grâce à cette nouvelle technologie : débit internet plus important, voix sur IP, télévision, service de streaming, jeux en ligne, etc…

Source: Orange

Comparatif de la réception de quelques éléments selon divers réseau (Source : Bouygue Telecom)

Comparatif d’envoie de quelques éléments selon divers réseau (Source : Bouygue Telecom)

Aujourd’hui, la télévision est l’un des grands vecteurs qui peut justifier l’Ultra Haut Débit : en effet, pour pouvoir apporter des images en 4K ou en 3D, il est important d’avoir des débits important entre l’émetteur et le récepteur – vous ! – car les méthodes de compression d’image sont loin de pouvoir transmettre actuellement ces mêmes images par voie hertzienne. Si dans l’avenir la télévision 4K devient un standard (NdR: on parle déjà de la télévision 8K), seule la fibre optique pourra la supporter et en faire la promotion.
Coté « Surf Internet », vous ne verrez pas beaucoup de différence – sauf si vous aviez avant un débit en 512Kb/1Mb/2Mb – et surtout si votre ordinateur n’est pas un « monstre » de puissance. Sur la partie téléphonie (Voix sur IP [« VoIP »]), les débits actuels savent déjà apporter plusieurs lignes si besoin (notable sur les offres entreprise).

Alors pourquoi ? 



La télévision et la sécurisation de l’accès vont en fait être les premiers vecteurs des services innovant : puisque les débits sont largement suffisant, il sera possible d’apporter plus d’un ou deux décodeur TV aux clients fibrés (NdR: actuellement, les lignes ADSL ne peuvent pas apporter plus d’un flux TV ou deux quand on a la chance d’être proche du central téléphonique). Le nombre de télévision dans les foyers dépasse maintenant les 2 postes : on trouve ainsi souvent des familles ou un poste TV est présent dans le salon, mais aussi dans la cuisine ainsi que dans une, deux ou trois chambres. Pour apporter les services TV sur chacun de ces postes, les opérateurs ont donc tout intérêt à investir et proposer de l’Ultra Haut Débit….

Les vidéos régulièrement visionnées par les enfant & les adultes sur Daillymotion ou Youtube sont une raison de plus pour que la monté en débit devienne aussi une obligation !

Pour les opérateurs, les réseaux optiques sont moins sensible aux perturbations électromagnétiques, aux problèmes d’humidité, les lignes sont alors de meilleur qualité et moins en panne; enfin, l’avantage de la fibre optique, c’est de pouvoir apporter les services de ces opérateurs sur des distances beaucoup plus importantes par rapport au central téléphonique (NdR: jusqu’à 50 Km), ce que ne peut pas faire une ligne classique de type xDSL (NdR: à moins de 5 Km).

Les opérateurs ayant investit dans la fibre optique auront donc tout intérêt à vous migrer vers une offre fibre dès qu’elle est présente dans votre immeuble : le tarif des offres fibre optique sont actuellement et bien souvent proposé au même tarif qu’une offre xDSL… il ne faut donc pas s’en privé !

Références